L’Indice IRE mesure les connaissances des Canadiens sur leur système de revenu de retraite. Le niveau de littératie financière générale des Canadiens est relativement faible, bien que comparable à ce qu’on retrouve ailleurs. Dans un contexte de vieillissement de la population et de changement du paysage de la retraite – programmes, comportements, marché du travail, structures familiales, santé… – il convient de cerner les connaissances qu’ont les Canadiens de leur système de revenu de retraite. Un certain niveau de connaissances apparaît en effet essentiel pour planifier sa retraite, en particulier dans un système qui repose en grande partie sur des piliers non publics.

Cliquez ici pour télécharger les documents en PDF :

Le niveau de littératie financière générale des Canadiens demeure relativement faible, quoique comparable aux niveaux mesurés dans d’autres pays industrialisés. Dans un contexte de vieillissement de la population et de changement du paysage de la retraite, l’Indice IRE mesure les connaissances des Canadiens sur leur système de revenu de retraite.

L’édition 2021 de l’Indice IRE regroupe les réponses de 3002 Canadiens de 35 à 54 ans à 29 questions de connaissances financières générales et spécifiques aux programmes de retraite. Pour cette 3e édition, l’indice global est en légère baisse à 37,0 %, ce qui le ramène entre celui des deux premières éditions de l’Indice, montrant toujours une méconnaissance importante chez les Canadiens. Les sujets les mieux maîtrisés sont encore une fois le RPC/RRQ et les REER/CELI, alors que les sujets les plus difficiles continuent d’être les régimes d’employeur et la Sécurité de la vieillesse. Dans ces deux cas, les sondés disaient « ne pas savoir » la réponse, en moyenne, à la moitié des questions – un nouveau résultat cette année. En plus de soulever à nouveau des interrogations sur la capacité des Canadiens à prendre des décisions financières lourdes de conséquences, l’Indice IRE 2021 rappelle l’importance de fournir de l’information portant sur le système de retraite, ainsi que l’incertitude et la méconnaissance prévalant parmi les Canadiens.

Cliquez ici pour télécharger les documents en PDF :

L’édition 2020 de l’Indice IRE regroupe les réponses de 3006 Canadiens de 35 à 54 ans à 29 questions de connaissances financières générales et spécifiques aux programmes (4 sujets). Pour cette 2e édition, l’indice global est en légère hausse à 38,2%, reflétant toujours une méconnaissance du système; les individus plus scolarisés ont amélioré leur score. Les sujets les mieux connus restent les REER et le RPC/RRQ, qui font peut-être davantage partie du quotidien des non retraités. Les sujets les plus difficiles sont les régimes d’employeur, mal connus; et les programmes de la Sécurité de la vieillesse, sur laquelle ¾ des répondants peinant à donner plus de 4 bonnes réponses sur 8 questions. Mal connaître le système peut être un désavantage pour plusieurs; et même si l’enquête a été menée avant la pandémie de COVID-19, ses résultats soulèvent des interrogations sur la capacité des Canadiens à prendre des décisions financières lourdes de conséquences. L’Indice IRE 2020 rappelle aussi l’importance de l’information portant sur le système de retraite.

Cliquez ici pour télécharger les documents en PDF :

L’Indice IRE 2019 regroupe les réponses de 3000 Canadiens de 35 à 54 ans à 29 questions de connaissances financières générales (6 questions) et spécifiques aux programmes (23 questions sur 4 sujets). Pour la première édition, l’indice global est de 36,5%, reflétant une méconnaissance de notre système multipiliers et de certains concepts-clés. Comme on s’y attendrait, les gens plus âgés, plus scolarisés ou gagnant davantage font mieux partout, mais leur niveau de connaissances demeure faible. Les sujets les plus difficiles sont les régimes d’employeur, mal connus; et la Sécurité de la vieillesse, qui regroupe des programmes différents et mal compris. La plupart des répondants peinent à donner plus de 2 bonnes réponses sur 8 questions dans ce dernier cas. Mal connaître le système pourrait constituer un désavantage, tant pour ceux qui comptent sur l’épargne privée que pour les individus à plus faible revenu, plus susceptibles de compter sur les programmes publics. L’Indice IRE 2019 rappelle l’importance de l’information portant sur le système de retraite.