Loss-Averse Tax Manipulation and Tax-Preferred Savings


Derek Messacar
Cahier de recherche no. 8
Institut sur la retraite et l’épargne – Février 2022

Dans cette étude, l’auteur analyse des données administratives canadiennes, couplées à une enquête sur la capacité financière, et détermine que les plans d’épargne déductibles d’impôt sont souvent utilisés pour manipuler les soldes finaux lors de la saison des impôts – ce qui constitue un motif d’épargne important. Il constate que les épargnants évitent l’impôt en manipulant leurs soldes finaux plutôt que les montants totaux d’impôt dus, ce qui est cohérent avec le phénomène d’aversion aux pertes. Cette stratégie est économiquement significative; par exemple, chaque montant de 100 $ dû augmente d’un demi-point de pourcentage la probabilité de cotiser. L’auteur observe que le phénomène est en grande partie dû aux personnes ayant une faible littératie financière cotisant de manière disproportionnée dans les 60 derniers jours avant la date limite annuelle de cotisation.