Housing in Medicaid: Should it Really Change?


Bertrand Achou
Cahier de recherche no. 3
Institut sur la retraite et l’épargne – Mars 2020

Aux États-Unis, le logement est généralement exempté des tests de ressources de l’assurance sociale complémentaire et de Medicaid. Des réformes de ce traitement spécial ont été débattues, mais on en sait peu sur les coûts, les bénéfices et les implications redistributives. J’estime un modèle de cycle de vie de retraités célibataires qui tient compte de cette exemption. Ce modèle démontre que l’exemption du logement explique plusieurs schémas d’utilisation de Medicaid; que le programme est hautement apprécié; et qu’il pourrait avoir un coût limité, car incitant à l’épargne et réduisant le nombre de bénéficiaires à des âges plus avancés. Le modèle prédit également que la suppression de l’exemption du logement ou l’application plus systématique de programmes de récupération du patrimoine réduiraient la redistribution vers les retraités à plus faible revenu.