Longevity, Health and Housing Risks Management in Retirement


Pierre-Carl Michaud et Pascal St-Amour
Cahier de recherche no. 13
Institut sur la retraite et l’épargne – Mars 2023

Les rentes viagères, l’assurance soins de longue durée (ASLD) et les hypothèques inversées sont impopulaires pour gérer les risques financiers après la retraite. Les auteurs analysent la faible demande pour ces produits en estimant un modèle de cycle de vie à l’aide d’une enquête de préférences déclarées menée auprès de ménages canadiens. La faible aversion au risque, la substitution entre logement et consommation et la faible utilité du revenu en cas de mauvaise santé expliquent principalement la faible demande. Les motifs de legs jouent un rôle limité. Le désintérêt restant est expliqué par des problèmes d’information et des biais comportementaux (inertie). Les auteurs découvrent que les époux sont très motivés à se soutenir mutuellement, notamment via l’ASLD. Ils observent également une réaction aux opportunités d’offre groupée, puisque l’utilisation de prêts hypothécaires inversés pour générer des revenus à partir de la valeur nette de leur maison – plutôt que de la dépenser – double presque la demande pour des rentes.