Hausser l’âge d’admissibilité au RRQ ?

Hausser l’âge d’admissibilité au RRQ ? 2020-02-19T11:49:07+00:00

L’Institut de recherche en politiques publiques et l’Institut sur la retraite et l’épargne de HEC Montréal ont tenu un déjeuner-causerie sur la possibilité de hausser l’âge d’admissibilité au Régime de rentes du Québec et au Régime de pensions du Canada.

Le lundi 20 janvier 2020 de 11 h 45 à 14 h

Endroit : Hôtel Omni Mont-Royal (1050, rue Sherbrooke Ouest, Montréal)

Au Québec comme ailleurs au Canada, les gens vivent de plus en plus longtemps, mais la plupart d’entre eux — surtout au Québec — demandent leur rente du RRQ ou du RPC au début de la soixantaine. Devrions-nous modifier l’âge d’admissibilité minimal aux pensions publiques, comme certains le proposent ?

Pierre-Carl Michaud, auteur d’une nouvelle analyse des intentions et des comportements des futurs retraités, a présenté les effets possibles d’un changement de l’âge d’admissibilité aux prestations. Puis, des experts renommés ont débattu des conclusions de l’analyse et de la complexité des problèmes de politiques que cette modification soulève.

Ce débat était modéré par Bernard Morency, professeur associé à l’Institut sur la retraite et l’épargne de HEC Montréal, membre actif de l’Institut canadien des actuaires et ancien premier vice-président de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Diapositives

Pierre-Carl Michaud, directeur de l’IRE

Bernard Morency, professeur associé à l’IRE

Marie-Josée Naud, conseillère syndicale au service de l’éducation à la FTQ

René Beaudry, cofondateur et associé principal, Normandin Beaudry

Jean-Claude Ménard, ancien actuaire en chef du gouvernement du Canada